En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Bibliographies

Le blob

Par les documentalistes, publié le mardi 28 novembre 2017 10:27 - Mis à jour le mercredi 20 décembre 2017 08:57

Le point sur une étude menée par Audrey Dussautour, biologiste au Centre de recherche sur la cognition animale, sur la capacité à apprendre d'une sorte d'éponge appelée blob (être unicellulaire). Audrey Dussautour a présenté ses travaux lors d'une conférence organisée par le Lycée Foch vendredi 17 novembre 2017.

* disponible au CDI

Livre

*Dussutour, Audrey. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander. Equateurs sciences, 2017. 179 p.

Résumé : Coupé en morceaux, il cicatrise en deux minutes. Ses seuls ennemis sont la lumière et la sécheresse. Mais il peut " hiberner", en attendant des jours meilleurs. Le blob – ou physarum polycephalum – n'a pas de neurones, mais est capable d'apprendre et de résoudre des problèmes complexes comme les labyrinthes. Il est même doté d'une personnalité. En effet, Les souches se comportent différemment selon leur pays d'origine : L'Américain est plutôt agressif, l'Australien plus pacifique, le Japonais a une tendance à la procrastination...Il est dépourvu de membres mais il bouge, certes lentement.
En conditions de laboratoire, il se nourrit de flocons d'avoine et de flans. Bien que dépourvu de cerveau et d'estomac, il parvient à maintenir un apport optimal de nutriments essentiels à sa survie et à sa croissance. Ni plante, ni animal, ni champignon, voici le blob.
Cote : 579 DUS

Articles de périodiques

*Le Monde n°22530, 21/06/2017
Herzberg, Nathaniel. Les métamorphoses du blob,  p.1,4-5 du Cahier Science

Résumé : Dossier consacré à l'organisme vivant "Physarum polycephalum", appelé blob, doté de capacités particulières. Organisme inclassable selon la classification des espèces ; origine du nom "blob", selon Audrey Dussautour, chercheuse au Centre de recherche sur la cognition animale (CNRS) de Toulouse, et auteure du livre "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander"; constitution du blob, nourriture, déplacement, caractéristiques de son génome ; difficultés quant à sa classification par les chercheurs ; recherches scientifiques ayant mis en évidence les capacités de mémorisation, d'apprentissage et de communication des blobs, sans connaissance de la nature de l'information échangée ; perspectives. Point sur les propriétés conductrices des blobs et sur leurs capacités de calcul. Expériences des chercheurs Toshiyuki Nakagaki et Andrew Adamatzky, ayant mis en évidence les capacités des blobs à créer des réseaux performants.

*Pour la science n°483, janvier 2018
Dussutour, Audrey et Vogel, David. Le Blob, cellule géante et intelligente ! p.52-57

Résumé : Etonnant organisme macroscopique constitué d'une seule cellule, le blob peut apprendre et même transmettre son savoir. Il est capable de trouver le plus court chemin pour sortir d'un labyrinthe ou d'imiter le réseau ferroviaire japonais.

*Science & vie n°1197, juin 2017
Nouyrigat, Vincent. Le "Blob" : la créature qui affole les biologistes, p.74-78

Résumé : Présentation des recherches en cognition animale sur le "Blob", cellule intelligente : présentation du "Blob", caractéristiques, intelligence et transmission du savoir. Représentations infographiques : caractéristiques (structure, dimensions, comportement, métabolisme) ; une cellule intelligente. Encadré : utilité du Blob.

*Science & vie junior n°324, septembre 2016
Devos, Simon. Pas besoin de cerveau pour apprendre ! p.48-49. Glossaire, schémas.

Résumé : Point sur une étude menée par Audrey Dussautour, biologiste au Centre de recherche sur la cognition animale, sur la capacité à apprendre d'une sorte d'éponge appelée blob (être unicellulaire). Description et explication de l'expérimentation.


*Science & vie junior n°300, septembre 2014
Devillaine, Valérie / Blanchart, Jérôme. Comment mesurer le Q.I. d'un E.T. ? p.78-81. Glossaire, schémas.. ISSN 0992-5899

Résumé : Point sur la mise en place, par la biologiste américaine Denise Herzing, de critères permettant de décrire des types d'intelligence différents de l'intelligence humaine : quotient d'encéphalisation, complexité des signaux de communication, diversité des comportements chez une même espèce, organisation sociale, interactions entre espèces ; recherches concernant l'intelligence des dauphins, les formes d'intelligence chez d'autres animaux et l'intelligence artificielle. Application de ces critères à des formes de vie extraterrestre provenant de fictions : créature du Blob, Alien, Cybermen du Docteur Who, Arachnides du film "Starship Troopers".

Vidéos

TEDx Toulouse   https://www.youtube.com/watch?v=47qiwqKRef0&vl=fr

ARTE 28 minutes https://www.youtube.com/watch?v=Cl8wmM1XNwA

Radio

France info http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/mise-a-jour/audrey-dussutour-chercheuse-quand-on-travaille-sur-des-organismes-aussi-bizarres-que-le-blob-on-n-obtient-pas-facilement-de-financement_2359997.html